A Madame Michèle Delauney,

 

Suite à votre commentaire...

" A Linda. La série de billets de mon blog "il faut aimer la politique" est faite pour vous !

 

J’ai bien lu votre article « il faut aimer la politique » bien écrit, il faut l’avouer. Mais la politique pour moi ne se résume pas qu’à des mots bien maniés, à de jolies histoires pour toucher les coeurs, mais à la vérité, à la réalité du terrain vieillissant. Pour moi, la politique apporte dans le quotidien ce qui est écrit ou prononcé de vive voix !  Pour moi, la politique ne doit pas mentir à ceux qui leur ont donné leur vote ou accordé leur confiance. La politique pour moi doit être parfaite, comme vous nous l'avez toujours signifié : c’est-à-dire être à jour dans nos cotisations, dans nos impôts, nos factures etc.

La politique pour moi, cela doit être une parole que l'on tient. La politique pour moi, doit être rassurante, sécuritaire et bienveillante ! Se sentir protégé à bien des niveaux cela permet de se connecter au bien-être en appréciant la vie. Je ne parlerais pas de ceux qui profitent de ce système, mais de la politique pour les plus fragiles qui ne demande pas l'aumône, mais la dignité dans le vieillissement. La déception dans laquelle je me trouve est celle de beaucoup de Français. Ce que nous vivons tous actuellement provient également des politiques précédentes, nous en sommes tous conscients !

En même temps, je vous invite à ré écouter le journal de M6 de ce soir vendredi 19 septembre 2014. « Les riches n’ont jamais été aussi riches qu’en ce moment, d’ailleurs à eux seuls ils peuvent payer le budget de la France pendant 20 ans, c’est dire leur pouvoir. »

J’ai un immense respect pour nos ainés, parce que j’ai eu la chance d’être aimé d’eux dans l’enfance. Élevé par ma grand-mère avec amour, je conserve de cette période que de bons souvenirs ! Je me souviens des économies qu’elle faisait et des réserves dans ses armoires pour ne jamais manquer de rien. Entre son jardin et les promos, elle préparait ses lendemains pour avoir toujours à table des pâtes, de la sauce tomate faite maison, et des légumes du potager. Le poulet lui était notre viande quotidienne puisque le poisson était trop cher à cette époque ! Par manque de moyen mon grand –père « sans dents » ne mangeait que des oeufs durs et des cuisses de poulet cuites à l'eau et cela pendant plus de 60 ans de mariages. Nos petites robes étaient cousus à la machine...que de souvenirs...

La plus grande crainte de ma grand –mère c’était d’entrer un jour en maison de retraite !

J’ai malheureusement vécu ses étapes avec désarroi parce que je n’étais que la petite fille. À cette époque, je n’avais pas la connaissance dans certains domaines comme aujourd’hui. Comme une enfant, j’ai cru ma grand -mère immortelle. Et pour cause, lors de diverses hospitalisations pour calculs ou suite à une chute elle avait une force incroyable pour remonter la pente. J’étais en admiration pour ce petit bout de femme d’1m40 aux regards émeraude. Jusqu’au bout, je l'ai vu surmonter les étapes du vieillissement inconfort.

Mais il y a un domaine où l’on ne sort jamais vivants, c’est l’usure par la médication abusive et l’intoxication médicamenteuse... Dans l’intoxication médicamenteuse, vous êtes perdant sur toute la ligne. Et c’est ainsi que j’ai perdu pour la première fois un être cher à mes côtés…

J’ai failli me noyer de chagrin, mais le destin en a voulu autrement...

10012441_586759944738912_1531589273_n

Dans ma démarche, j’ai eu les vrais soutiens et les faux amis qui se frottent à vous pour vous voler. Comme ce fut le cas avec une directrice de maison de retraite qui s’est servi de notre conversation amicale pour en faire sa pétition et un guide bientraitance en sachant que j’en avais préparé un. J’ai aussi compris que la bientraitance qu’elle défendait n’était pas saine. Il y a des domaines qui ne regardent que la famille lorsqu’il s’agit de papier. Un sujet pas assez surveillé lorsque des résidents n’ont pas ou plus de famille…

Je réserve ce sujet pour une autre occasion...

Parlons, de cette politique notamment celle du vieillissement...

Madame Michèle Delauney, connaissez-vous la pension de nos ainés ?

Avez-vous fait le calcul d’une pension et les charges qu’ils leur sont imposés dans le mois ?

Je vais rester dans le mensuel niveau facture : en retenant la pension d’une personne âgée veuve qui a eu la chance d’avoir un mari qui a travaillé, qui correspond à  54 % à 57 % de la retraite de son mari (en général, ces hommes étaient des mineurs de fond.)

Je rappelle aussi que beaucoup de nos ainés à ce jour étaient des femmes d’agriculteurs qui ont des retraites misérables de 500 euros.

À l'époque, beaucoup dans les fermes n’étaient pas déclarés parce que c’était une affaire familiale. N’oublions que nos vieux d’aujourd’hui, sont ceux qui sont nés avant et après guerre cherchant du travail ici et là dans les fermes pour survivre et tous n'ont pas été déclarés. De ce fait, n’ont pas eu la chance de suivre des études pour accéder à des postes plus importants pour subvenir aux besoins de la famille. Aujourd’hui, ces vieux se retrouvent dans des situations catastrophiques, miséreuses et le comble ce ne sont pas les enfants ni les petits enfants qui pourront malheureusement les aider vu la conjoncture créée par le Capitalisme !

On ne peut pas être Socialiste si l'on est payé comme un Capitaliste ! On ne peut pas comprendre le social ni se mettre à la place de celui - ci, si l'on pense et vit comme un Capitaliste ! 

La politique du Socialiste c'est le reflet du miroir du Capitaliste du moins sa face cachée. Quand on voit le patrimoine que chacun détient et en plus ce qu'ils gagnent, c'est se moquer du peuple ! C'est comme se mettre en face d'un crève - la faim en mangeant un steak - frite devant lui... On dirait que la révolution n'a servi à rien !

La République a été créée pour donner le pouvoir aux peuples et non pas pour récréer des monarques...

Qui êtes - vous pour avoir le Pouvoir ou non sur la Vie de chacun de nous... ?

Nous vivons l'indécence et la décadence depuis trop longtemps, plus de repères, plus de stabilité à laquelle se rattacher pour demain... Une politique froide et indifférente à nos souffrances et cela dans tous les domaines...

La politique de nos jours c'est envoyer une balle à droite et une balle à gauche. Chacun se passe les pouvoirs comme si c'étaient un jeu... Mais nos vies ne sont pas vos jouets et nous ne sommes pas vos jeux. La politique se comporte comme le font les riches pour se défouler ils vont à la chasse...

Le peuple se réveille de plus en plus vous signifiant son ras -le bol, mais vous ne comprenez rien à sa souffrance...

Alors, oui je suis fâchée avec la politique et ce qui me rassure c'est que je ne suis pas la seule !

Je le rappel, qui êtes - vous pour avoir le Pouvoir ou non sur la Vie de chacun de nous... ?

 La République a été créée pour qu'il y ait un changement, (je ne vais pas vous remémorer l'histoire...)

 Dès qu'un ouvrier du peuple commence à ouvrir les yeux des citoyens vous vous l'accaparez pour que les gens ne se réveillent pas ! Je crois plutôt que chacun entre en politique pour continuer à s'enrichir.

Un matin, le peuple Français se réveillera et ça je ne vous l'apprend pas !

Revenons - en à nos ainés sujet qui me touche particulièrement...

Supposons qu’ils ont un bien, ils sont obligés de s’en séparer pour pouvoir se soigner et se nourrir convenablement, mais se retrouvent dans la rue. Vous me direz " ils peuvent se trouver un appartement, " oui mais aux grands âges, on n'a pas envie de tout recommencer comme à 20 ans. On souhaite vivre, vieillir et mourir dans ses murs bâtit souvent à la sueur du front du conjoint. Il y a l'histoire et les repères très importants dans la mémoire. Cette mémoire à besoin d'endroit qui sent le vécu, les histoires du passé qui font du bien au coeur et à l'esprit.

Nos ainés ce ne sont pas des voleurs ni des chiens et chats errants que l'ont piquent dès qu'ils sont de trop ! Nos ainés ont droit à tous les égards...

Que fait le gouvernement à ce propos ?

Voilà, ce que doit payer tous les mois une personne âgée à la maison avec sa petite retraite. Aucun tarif n'a été stipulé, je vous laisse imaginer avec 500e de pension la mensualisation de chaque facture et la restriction que la personne âgée, subit douloureusement en se privant en alimentation pour ne pas avoir ni un huissier ou être à la porte à son âge comme une malfrat...

-          Le loyer (si location appartement)

-          Si un bien comme une maison payée pendant des années

              (pas de loyer mais un toit )…

-          Le téléphone,

-          Le chauffage

-          Le câble

-          Assurance de la voiture

-          Assurance de la maison

-          La mutuelle (pour ceux qui peuvent en avoir une…)

-          La nourriture

-          Crédit auto (pour ceux qui décident de s’adapter au non polluant… )

-          Carburant

-           sans compter ....

-          L’eau tous les 6 mois,

-          Les ordures ménagères,

-          La taxe télé

-          La taxe d’habitation         

De nos jours, vieillir fait peur, car rien n’est fait pour être rassurant !

Dans cette société, on fait de la dictature à la jeunesse. En vieillissant, nous ne sommes plus rien. Et vous vous posez la question pourquoi, je suis fâché avec la politique ? 

Que faites-vous pour rassurer les plus miséreux ?

À la retraite, au grand âge, on ne devrait plus se soucier de ces problèmes-là. Au grand âge, nos vieux devraient être protégés par l’état comme on le fait pour l’éducation des enfants. Nos vieux souhaitent la sécurité pour vieillir sereinement sans se tracasser quotidiennement.

Comment ceux qui nous gouvernent peuvent-ils ignorer nos ainés en sachant que cette misère existe bel et bien et qui ne va pas aller en s’améliorant ? Que faut-il que nous fassions pour que le gouvernement puisse prendre des dispositions humaines et respectueuses de nos ainés ?

Je tiens également à souligner l’indécence de votre salaire (pas des moindres) vous donnant la sécurité d’une vieillesse de luxe ce qui ne sera jamais le cas de nous autre petit…

Où est la justice ? Les plus aisées n'ont t'ils pas le devoir de protéger les plus pauvres ?

Il est certain que pour comprendre le petit et le miséreux il faut vivre son quotidien. Ce qui ne sera jamais compris par les gros salaires du gouvernement. Car lorsqu’on vit bien l'on oublie que d’autres vivent difficilement tous les mois… C’est un combat de tous les jours.

Alors vous comprenez pourquoi je suis fâchée depuis avec la politique. Vous êtes sourds à nos appels, à nos inquiétudes, à nos demandes bientraitantes…

Je vous rassure, je ne cherche pas de médaille, ni les honneurs. Je sais juste que nous vieillirons tous ! Dans quelle condition ? Je vous laisse imaginer...

Linda Leininger 

Auteur - Naturopathe - Sophrorelaxologue - Gérontologie

mais avant tout... 

Une simple femme du peuple…

"Lutte pour la Bientraitance en Institution et à Domicile"

 En hommage à ma grand -mère maltraitée et attachée comme une voleuse !

Si mon blog disparait ou à un couac comme d'autres amis qui osent dire leur vérité dans leur blog. Mes amis, vous comprendrez d'ou vient le problème celui de la restriction de la parole !

Viens de Paraitre le 6 Décembre 2014

Bientraitance pour Tous  

Par des Méthodes Naturelles...

41S86O20lzL

 

Disponible sur Amazon.fr et toute Bonne Librairie...